damien

damien

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Liens

Fils RSS

N'habite plus à l'adresse indiquée

Par damien :: 05/05/2007 à 17:05 :: Général
Ounch ! Mon blog perso a déménagé :

http://chaunyweb.free.fr

DADVSI II : le retour (au Sénat)

Par damien :: 25/04/2006 à 1:06 :: Internet
Peu de temps avant l’examen du DADVSI au Sénat, la firme américaine Apple a menacé de fermer purement et simplement sa filiale française Itunes (plateforme de téléchargement légal de Apple), car elle estime ne pas avoir à révéler le source du DRM inclus dans les morceaux musicaux qu’elle distribue. Peu de temps après Apple, c’est au tour de Microsoft de réagir. La firme a annoncé qu’il était hors de question, pour elle, de divulguer le code source de ses DRM à des entreprises tiers. Apple et Microsoft étant les principaux fournisseurs/producteurs de DRM et/ou de morceaux musicaux incluant des DRM, ça la fout mal…

Le sénateur UMP Michel Thiollière, a déposé le 14 avril dernier 40 amendements sur DADVSI. Parmi ces 40 amendements, il y en a un qui remets directement en cause le principe d’interopérabilité, pourtant adopté à l’unanimité au Parlement. En effet, l’amendement prévoit la création d’un organisme indépendant dont le rôle se limiterait à « favoriser ou susciter une solution amiable » avec ceux qui « souhaitent améliorer l’interopérabilité ». Autrement dit, l’interopérabilité ne serait plus obligatoire, mais soumise à la bonne volonté des producteurs/fournisseurs. Si demain, vous achetez un morceau musical sur Virgin Méga, et si cet amendement est adopté au Sénat, alors vous pourrez toujours vous brosser pour le lire avec votre Ipod ! Tandis qu’avec le DADVSI actuel, ça aurait pu être possible… Enfin, notons que « améliorer l’interopérabilité » ne veut rien dire… Un fichier est interopérable ou ne l’est pas !

Vient ensuite un second amendement, à l’effet iceberg. Celui-ci élargit la gamme des droits aux exceptions au droit d’auteur à la recherche et à l’enseignement, très demandée… Mais dans le même temps, elle réduit celle accordée en faveur des personnes malvoyantes/aveugles. Avec le DADVSI actuel, le dépôt numérique d’un livre dès sa publication est obligatoire, ceci afin de la traduire aussitôt en braille. Si le nouvel amendement est adopté par les sénateurs, alors ce dépôt ne sera effectué que si des associations spécialisées (genre APF) en font la demande expresse… Cette modification n’a aucun intérêt, si ce n’est que de retarder encore et toujours l’accessibilité aux malvoyants aux livres récents.

Dans le DADVSI actuel, une disposition prévoit la création d’une plateforme de téléchargement légal mettant à disposition des internautes des morceaux d’artistes qui ne sont pas commercialisés sur les « plateformes traditionnelles » type Virgin, Apple…e tout en assurant la « juste rémunération des auteurs ». Cette disposition a été, elle aussi, adoptée à l’unanimité, et même félicité par Donnedieu... M Thiollière propose ni plus ni moins que la suppression de cette disposition, ce qui aurait pour effet, indirect certes, de fermer le marché, de réduire l’offre (dans la mesure ou des artistes qui ne sont pas commercialisés ne pourront pas l’être) et d’assurer aux majors une certaine absence de concurrence.

Enfin, l’article 12bis du DADVSI, qui prévoit une interdiction et une condamnation pénale sur le fait de mettre à disposition ou de promotionner « un logiciel manifestement destiné à la mise à disposition du public d’œuvres piratées ». pour limiter la casse sur le logiciel libre, deux députés UMP ont fait adopter ce qui constitue l’alinéa 3 de cet article, à savoir une exception sur les « logiciels destinés au travail collaboratif, à la recherche ou à l’échange de fichiers ou d’objets non soumis à la rémunération du droit d’auteur ». Concrètement, cet alinéa permet à la distribution Linux Ubuntu d’être légale. L’amendement 22 du sénateur Thiollière prévoit de supprimer cet alinéa, et donc rendrait la distribution Linux Ubuntu illégale (Ubuntu propose dans ses paquetages des logiciels de P2P).

Maintenant, une petite info… M Thiollière est également maire de St Etienne, et président de St Etienne Métropole. Or, St Etienne et Microsoft ont lancé en janvier 2006 un partenariat… De la à penser qu’il y a un rapport entre l’amendement qui vise à supprimer l’obligation d’interopérabilité sur lequel Microsoft a gueulé et ce partenariat… Il n’y a qu’un pas.

Une représentativité bien prétentieuse

Par damien :: 25/04/2006 à 1:03 :: Général
Dans un an se déroulera le premier tour de l’élection présidentielle. Un an, ça passe vite, et les nombreux prétendants de Droite et de Gauche commencent à se mettre en avant : Jack Lang dans le 20H de TF1, Ségolène Royal sur Canal +, Sarkozy dans tous les médias qu’il peut trouver (tel un pigeon avec des miettes de pain)… Y’a du monde à la porte de l’Elysée… !

Chacun, à sa manière, prétend représenter l’alternative : « l’alternative à Gauche » peut on lire sur les affiches socialistes, tout comme « Imaginons la France d’après », sous-entendu un projet politique d’alternative, sur les affiches de l’UMP. Or, l’alternative, c’est le changement. Représenter le changement, c’est donc penser et agir différemment. C’est proposer des solutions différentes. Mais c’est aussi, et surtout, adopter une attitude différente.

En quoi la Gauche représente t’elle l’alternative ? Comment peut on prétendre incarner le changement quand on n’est pas capable de mettre fin à ses querelles internes ? Comment peut on prétendre incarner l’alternative quand on ne fait que vivre dans le passé, sans cesse à répéter ce qui a été fait sous le gouvernement Jospin ? Surtout, comment peut on prétendre incarner l’alternative, le changement, sans avancer la moindre idée, la moindre proposition nouvelle ?

Et la Droite n’est pas en reste. Comment peut elle prétendre représenter le changement alors qu’elle reste sourde aux cris du peuple ? Comment peut elle prétendre représenter l’alternative alors qu’elle pioche dans les idées de l’UDF (le contrat unique, défendu par Sarkozy est une idée purement UDF !) ? Comment peut elle prétendre représenter l’alternative alors que cela fait 4 ans qu’elle est au pouvoir, et que la situation s’est empirée ? Si Nicolas Sarkozy a des idées de changement, alors pourquoi ne les mets t’il pas en place ? Il est pourtant numéro 2 du gouvernement, non ? …

Quant aux extrêmes… Qu’ils soient de Droite ou de Gauche, difficile de prétendre incarner l’alternative quand leurs discours d’aujourd’hui sont les mêmes qu’il y a 20 ans… Bref, ni la Gauche, ni la Droite ne représente réellement l’alternative. Elles ne représentent que la continuité, si ce n’est leur propre ombre… La Gauche ne représente que la continuité d’une politique menée sous le gouvernement Jospin ! Et la Droite, qu’une continuité de la politique conduite depuis 4 ans maintenant…

Cependant, que ce soit à Droite ou à Gauche, tous les prétendants mettent en avant une idée qui leur permet de prétendre représenter l’alternative. A Gauche, c’est la sixième Constitution. A droite, c’est le CDI unique. Ca ne vous rappelle rien ? Mais si, un petit effort… La première fois qu’il a été question d’un CDI unique, ce fut lors d’un discours de François Bayrou. La première fois où l’on a parlé de la sixième Constitution c’était encore après un discours de François Bayrou !

Les idées de changement sur lesquelles se basent les prétendants à l’Elysée de Gauche et de Droite ne sont, en réalité, que des idées de l’UDF. Donc, je repose ma question : comment peut on prétendre représenter l’alternative, le changement, si les seules idées capables d’aller en ce sens sont des idées piquées à un autre mouvement ? A vous de répondre.

Mais qu’est ce que c’est que ce merdier ?

Par damien :: 12/04/2006 à 2:02 :: Général

Un Président de la République qui promulgue une loi tout en demandant à ce qu’elle ne soit pas appliquée ; un Premier Ministre qui viole la loi (loi Fillon de 2004) pour faire passer en force son idée de CPE ; un gouvernement qui fait voter un article d’une loi, avant de faire passer ladite loi en force avec le 49-3 ; un Président obligé de sortir de sa réserve pour protéger son Premier Ministre, devenu très impopulaire…

Bref, après le retrait du CPE, c’est la question que je me pose. Nous avons un Premier Ministre qui ne contrôle plus rien, un Président complètement à la ramasse, un Parlement bafoué. A contrario, nous avons un - seul - parti politique chargé, par l’Exécutif qui plus est, de rouvrir le dialogue avec les partenaires sociaux…

Qui dirige dans ce pays ? Qui a les rennes du pouvoir ? La crise sociale d’aujourd’hui ne cache t’elle pas une crise de régime, qui nous explosera en pleine figure demain ? Personnellement, je le pense. La crise du CPE a permis de mettre en avant quelques lacunes de notre régime constitutionnel. Il faut commencer à songer sérieusement à l’éventualité d’une VIème République, qui serait plus équilibrée et mieux représentative de l’ensemble des citoyens de ce pays. Une Vième République qui obligerait systématiquement le Gouvernement à travailler avec les partenaires sociaux pour tout changement sur le droit du travail.

La boite à images : un blog menacé !

Par damien :: 05/04/2006 à 3:21 :: Internet

En parcourant le blog de Loïc Le Meur, j’ai appris non seulement que la France se classait 22ème au niveau mondial sur la technologie de l’information, mais aussi et surtout qu’un blog était menacé de fermeture. Ce blog, c’est « La Boite à Images », qui est un recueil de très belles images (si  si) trouvées, en partie, au hasard des surfs sur le Web.

 

Il est menacé de fermeture car une agence de photographie a cru bon de mettre à l’amende son créateur pour l’utilisation de 6 photos protégées par les droits d’auteurs, et ce sans demander l’accord de ladite agence. En clair, selon SamDProd « peu importe que tu nous aies fait de la publicité, peu importe que grâce à ton site, plusieurs milliers d'internautes soient venus visiter le nôtre, tu raques et tu te tais ». Des détails supplémentaires étaient disponible sur La Boite à Images, mais ceux-ci semblent avoir été effacé (remarquez, vaut mieux !).

 

Pour moi, Internet est et doit rester un espace de liberté. Si dans la vie civile, dans la société, la liberté des uns commence là ou s’arrête celle des autres (ce qui est tout à fait normal), il en va autrement sur le Web, tout simplement parce que le réseau mondial est immense (il faudrait plus de 80 ans non stop, sans prendre la moindre pause, pour parcourir l’ensemble du Web, selon une étude américaine), et que les possibilités de nuire ou de porter atteinte aux libertés des autres sont très réduites… sauf bien évidemment quand on touche à des sociétés qui ne voient que leurs seuls intérêts et bénéfices, au détriment de ceux des internautes !

 

Solidarité !


Soutenons la boite à images
Recommandé par des Influenceurs.

Massiva Attack : Collected

Par damien :: 05/04/2006 à 3:02 :: Musique

A l'écoute en ce moment :

 

Massiva Attack : Collected, leur best of

 

 

Ben… Rien à redire. Leurs plus grandes mélodies sont présentes, du célébrissime Tear Drop à Angel, en passant par Protection ou Unfinished Sympathy. Que vous soyez amateur ou pas, que vous connaissiez ou pas, je ne peux que vous conseiller cet opus ! Vraiment excellent.

 

Pour conclure, un petit mot sur la pub de cet album. Il y est dit que c’est la musique de toute une génération… J’ai presque envie de croire que c’est vrai, et non que c’est un simple argument de vente. Envie de croire que c’est vrai car il est vrai (ouais, vive les répétitions) qu’à l’image de ce qui se passe depuis ces dernières années pour les jeunes… la musique mélancolique, limite déprimante, De Massive correspond bien…

manif axonaise et lilloise podcastées !

Par damien :: 05/04/2006 à 2:51 :: Général

Et voila, une nouvelle manifestation s’achève aujourd’hui (enfin, hier…). Le nombre de manifestants semble similaire à celui du 28 mars, et c’est une bonne chose ! Cependant, certains chiffres m’étonnent, et je doute réellement de leur véracité.

 

Par exemple, 35 000 manifestants à Marseille… Connaissant quelqu’un qui a participé à la manif marseillaise, elle m’a dit que ce chiffre est à la manifestation ce qu’est le discours de Chirac au CPE : surréaliste, consternant ! Pour elle, ils étaient plus de 100 000, sur ! A Nantes maintenant, ou les organisateurs ont annoncé environ 100 000 manifestants. Sachant que jamais une manif sur le CPE n’a dépassé les 55 000 participants, je doute ici aussi des 100 000 !

 

Bref… Je ne suis pas là pour parler de ça, mais d’une expérience que nous avons réalisé dans l’Aisne, baptisée « au cœur des manifs ». Le principe est relativement simple : un téléphone portable, un répondeur « virtuel », un encodeur mp3, un blog et le tour est joué !

 

Avec l’aide de deux amis et adhérents des Jeunes UDF Aisne qui sont allé manifester, nous avons recueilli des témoignages de manifestants, ainsi que sur le déroulement des manifs. Nous appelions alors un numéro de téléphone ADSL connecté à un répondeur, et on y laissait notre message.

 

Bon, il y a eu pas mal de déchets (surtout chez moi…), mais au final nous avons malgré tout réussi à récupérer 7 messages de bonne qualité. Après avoir récolté les messages en format WAV, une petition conversion en MP3 et hop, nous les avons podcastés sur notre blog CPE.

 

Cette première expérience, test avouons le, fut plutôt concluante, et je pense que nous la reconduirons à l'avenir. En attendant, n'hésitez pas à vous rendre sur notre blog CPE et à y laisser vos commentaires. Nous avons opté pour cette formule pour cele et en ce but :-) !

Iran : deux poids, deux mesures

Par damien :: 03/04/2006 à 2:51 :: Général
Ce soir, après deux heures d’intenses ennuis, j’ai regardé l’émission « Enquête Exclusive », diffusé sur la six. Le sujet du jour « Iran : voyage au cœur du pays qui défie le monde ». C’était fort intéressant : un président plus antisémite que jamais, un peuple toujours manipulé, un gouvernement qui flique bien ses administrés, des imans extrémistes qui prêchent le destruction d’Israël et des Etats-Unis… Bref, rien de nouveau sous le soleil de Téhéran !

Je ne me lancerais pas dans le commentaire des propos antisémites (que je condamne fermement !), car c’est un sujet qui demande plus de réflexion et donc plus de développement, toutefois, au cours de ce reportage, et à forçe d’entendre des « a mort l’Occident » (en bon média d’aujourd’hui, M6 n’a montré que la minorité extrémistes), il m’est venu une réflexion assez loufoque.

En effet, j’ai pu remarquer que cette minorité d’extrémistes qui ne cesse de crier « a mort l’Occident » utilises sans complexes la… technologie occidentale : téléphones portables, Internet, ordinateurs, CD & DVD, équipement HiFi, microphone… Produit inventé soit aux Etats-Unis (Internet…), soit en Europe (CD…) ! Paradoxal, donc. Tout en utilisant allégrement « notre » technologie, ces extrémistes réclament notre mort.

Finalement, avec ces extrémistes, c’est deux poids deux mesures.
Ou comment « faites ce que je dis pas ce que je fais » trouve tout son sens…


Intervention de Chirac : hallucinant !

Par damien :: 02/04/2006 à 16:45 :: Général
Le moins qu’on puisse dire de notre Président, c’est qu’il nous étonnera toujours. C’est une qualité qui se perd de nos jours, que de savoir étonner et prendre au dépourvu son congénère !

Complètement surréaliste et contradictoire, son intervention me laisse un sentiment de « foutage de gueule » admirable. Une fois de plus, Chirac brille par sa déconnection avec la réalité des français. Hallucinant !

Il aurait été bien plus simple pour lui de recourir à l’article 10 de la Constitution pour demander une seconde délibération du CPE au Parlement ! Plus simple politiquement, administrativement, économiquement et  législativement  parlant, puisque par sa promulgation, il va falloir élaborer une nouvelle loi, la débattre et la soumettre au vote des députés pour modifier le CPE. De plus, cela aurait permis une sortie de crise. Mais après tout, pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ? Chirac aime peut être les complications, c’est son droit, mais je doute qu’il en soit de même pour les français. Ils veulent aller à l’essentiel, directement.

En tout cas, nous avons assisté à une scène complètement surréaliste ! C’est la première fois depuis l’instauration de la Vème République qu’un Président signe la mise en application d’une loi tout en demandant à ce qu’elle ne soit pas appliquée ! Il considère que le CPE doit effectivement être aménagée, mais il considère aussi que la loi doit être promulgué en l’état.

Et quoi qu’en dise Nicolas Sarkozy ; le choix du Président  n’est ni juste, ni sage, ni conforme à l’attente de la rue. Il est flou, ambigu et ne peut apaiser les esprits. Pour lutter contre le chômage le meilleur moyen reste la croissance. Le nombre de contrat d’embauche ne joue en aucun cas. Au contraire, plus il y en a, plus il est compliqué d’embaucher.  

DADVSI : ce qu'on ne dit pas !

Par damien :: 02/04/2006 à 16:24 :: Internet
Le projet de loi DADVSI (Droits d’Auteurs et Droits Voisins dans la Société d’Informations), qui fut adopté par la majorité UMP recèle toute une panoplie d’effets pervers, qu’on nous cache (ça vous étonne ?).

Le premier point concerne principalement les mesures techniques de protection – plus communément appelées « DRM . Grâce au DADVSI, ces « DRM » sont désormais légales, mais surtout protégées par la loi. Or, saviez vous que ces « DRM » compromettent la sécurités des systèmes informatiques des particuliers, des entreprises, des administrations ? Pire, ces « DRM » vont jusqu'à compromettent la sécurité du système informatique de l’Etat lui-même ! Avouons tout de même que c’est assez fort : le gouvernement propose et donne un avis favorable à des mesures techniques qui peuvent porter atteinte à la souveraineté de l’Etat, et l’UMP vote pour…

Le second point concerne les établissements scolaires, qui devront ouvrir leurs systèmes informatiques et réseaux locaux aux sociétés d’ayants droits. C'est-à-dire que chaque établissement scolaire français (que ce soit collège, lycées, universités, écoles primaires, etc.) devra fournir à des représentants des industries de la culture un accès à leur réseau intranet, et plus globalement à leurs systèmes informatiques, pour qu’elles (les industries de la culture) puissent procéder à « toutes les vérifications nécessaires » afin de « permettre l’identification des œuvres ».  Ces dispositions prisent sans aucune concertation posent de nombreux problèmes de sécurité et de confidentialité.

Le troisième point concerne chaque français, et son droit à la copie privé, qui s’en retrouve massacré. Celui-ci se transforme en « droit à l’exception de copie privé ». Le nombre de copie privé autorisée sera fixé par un collège de médiateur, composé d’acteurs privés de la culture, donc de fait des « juges et parties ». Ce collège peut tout à fait fixer à zéro le nombre de copie réalisable légalement. Bien entendu, la taxe sur la copie privée est maintenue ! C’est un non sens donc si le nombre de copie est fixé à zéro… La copie privée de DVD est désormais interdite. Seule est autorisée la copie sur DVD de films diffusés à la télévision !

Le quatrième point concerne une insécurité juridique monstrueuse, puisque tous les logiciels et protocoles permettant « sciemment et sous quelque forme que ce soit la mise à disposition d’œuvres ou d’objets protégés » et qui ne contiennent pas de système de gestion des mesures techniques de protection sont interdit. Or, presque tous les protocoles du Web (HTTP, FTP, P2P, messagerie instantanée, etc.) permettent l’accès à une œuvre ou un objet protégé par le droit d’auteur, ne serait ce qu’une simple et banale photo ! Si l’on applique à la lettre le DADVSI, alors c’est l’Internet dans son ensemble qui est interdit !

Le cinquième point concerne les logiciels libres, qui devront s’appauvrir pour rester dans la légalité. Exemple : vous achetez un DVD, et il vous est impossible de le lire sous votre Windows à cause d’un DRM. Hop, vous passez sous votre Linux Mandriva, et là vous pouvez lire votre DVD tranquillement. Problème, vous avez lu votre DVD avec un logiciel qui ne contient pas de système de gestion de DRM, ce qui signifie que bien malgré vous, vous avez détourné une DRM, et êtes en possession de logiciels permettant ce contournement : 750 euros d’amende. La société Mandriva, quant à elle, encore 6 mois de prison et 30 000 euros d’amende car elle vous a fourni une solutions logicielle pour contourner les DRM. De ce fait, soit Mandriva développera une version appauvrie de son Linux pour le marché français, et continuera sa version complète pour les autres pays, soit elle sera illégale sur notre marché (portant donc un coup sévère dans le développement informatique français, puisque Mandriva est française mais aussi la solution Linux la plus utlisée).

A défaut d'être connecté avec les français, le gouvernement est connecté avec les lobbys et les puissantes industries !

Copyright © 2006 Blog Aisne Roll - Blog créé avec ZeBlog.com